Force Jeunesse accueille favorablement le budget du gouvernement Marois

Force Jeunesse accueille favorablement le budget provincial déposé aujourd’hui. En proposant le retour à l’équilibre budgétaire pour 2013-2014 et en maintenant le Fonds des générations, le budget respecte l’équité intergénérationnelle et répond aux attentes de la jeunesse québécoise. L’engagement du gouvernement à verser 100% des revenus de redevances minières au Fonds est aussi un signal très positif pour les générations futures. Par contre, les compressions dans le budget de renouvellement des infrastructures transfèreront des coûts considérables aux prochaines générations.

Force Jeunesse accueille favorablement le budget provincial déposé aujourd’hui. En proposant le retour à l’équilibre budgétaire pour 2013-2014 et en maintenant le Fonds des générations, le budget respecte l’équité intergénérationnelle et répond aux attentes de la jeunesse québécoise. L’engagement du gouvernement à verser 100% des revenus de redevances minières au Fonds est aussi un signal très positif pour les générations futures. Par contre, les compressions dans le budget de renouvellement des infrastructures transfèreront des coûts considérables aux prochaines générations.

En atteignant l’équilibre dès son budget inaugural, le gouvernement Marois démontre son engagement envers l’équité intergénérationnelle. « Après que le Québec ait cumulé des déficits pendant près d’une décennie, nous sommes satisfaits de le voir retrouver une meilleure santé financière », explique Philippe-Olivier Giroux, président de Force Jeunesse. Malgré des défis de taille tels que le ralentissement économique, les charges croissantes du système de santé québécois et la baisse anticipée des transferts fédéraux, l’atteinte et le maintien du déficit zéro confirment que le retour à des finances publiques saines est une priorité.

Force Jeunesse constate toutefois qu’une part substantielle des efforts de retour à l’équilibre budgétaire proviendra de compressions dans le renouvellement des infrastructures. Dans l’optique où ces investissements ne peuvent être reportés indéfiniment, cette stratégie ne doit être que temporaire. À défaut, une telle approche aura pour effet à long terme de transférer aux générations futures des dépenses considérables.

L’adhésion aux cibles de remboursement de la dette établies dans les budgets précédents et le maintien du Fonds des générations sont également des décisions responsables pour la jeunesse québécoise. « Disposer d’un plan clair de remboursement de la dette est une composante essentielle d’une gestion des finances publiques respectueuse de l’équité intergénérationnelle », souligne Philippe-Olivier Giroux. Rappelons que Force Jeunesse a milité activement pour la création du Fonds des générations et que celui-ci constitue encore aujourd’hui le seul instrument de remboursement de la dette publique au Québec.
L’affectation de tous les surplus générés par les redevances minières en 2015-2016 au Fonds des générations représente une excellente nouvelle. « En agissant de la sorte, le gouvernement confirme avec raison que cette portion des revenus doit être capitalisée pour les générations futures, plutôt qu’affectée à des dépenses courantes », explique M. Giroux. Force Jeunesse surveillera avec attention les consultations à venir sur le calcul des redevances.