Force Jeunesse annonce la nouvelle composition de son conseil d’administration ainsi que les cinq priorités pour l’année 2020-2021

Montréal, le 17 juin 2020 – Force Jeunesse (« l’organisation ») est heureuse d’annoncer la composition de son nouveau conseil d’administration, de même que l’adoption des cinq priorités qu’elle défendra au cours de la prochaine année. L’élection des nouveaux administrateurs ainsi que l’établissement de ses nouvelles lignes directrices ont été votés à l’unanimité par les membres de Force Jeunesse réunis à l’occasion de la toute première assemblée générale annuelle virtuelle de son histoire.  

Constitution du nouveau conseil d’administration

Composé de 18 jeunes professionnels engagés, le conseil d’administration de Force Jeunesse est constitué d’une équipe multidisciplinaire et complémentaire. Pour connaître la constitution complète de la nouvelle équipe de Force Jeunesse et en apprendre davantage sur chacun des administrateurs, cliquez ici.

Simon Telles, nouveau président, a occupé le poste de vice-président exécutif sur le conseil d’administration de l’organisation au cours des deux dernières années. Monsieur Telles succède ainsi à Daye Diallo, qui cumule plus de cinq années d’implication à Force Jeunesse et qui poursuivra son engagement en tant qu’administrateur, de même qu’à de nombreuses personnalités politiques, dont l’actuel ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, et Martin Koskinen, directeur de cabinet du premier ministre François Legault.

« Je suis très reconnaissant de la confiance que m’accordent les membres et partenaires de Force Jeunesse pour ce nouveau mandat qui s’entame », a mentionné Simon Telles lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisation. « Nous traversons une période bien particulière due à la crise sanitaire, et plus que jamais la voix des jeunes doit résonner auprès des différents paliers gouvernementaux afin d’assurer une relance économique qui soit équitable, inclusive et durable. » 

« Dans le contexte actuel, je suis particulièrement fier de la composition du conseil d’administration, qui est, pour la première fois de l’histoire de Force Jeunesse, composé majoritairement de femmes et qui fait place à une belle diversité. C’est un pas dans la bonne direction, mais il faut aller encore plus loin. C’est pourquoi cette année, Force Jeunesse tient à aborder la diversité de manière transversale à l’ensemble de son action », a ajouté Monsieur Telles. « Nous nous engageons ainsi à faire partie intégrante des réflexions et discussions citoyennes et à nous entourer de partenaires afin d’élever le débat et initier un réel changement dans notre société. » 

Priorités 2020-2021 

Dans le cadre de la relance de l’économie québécoise, Force Jeunesse développera son discours et son plan d’action autour des cinq priorités suivantes :

  1. Les conditions de travail : Priorité historique de Force Jeunesse, les conditions de travail des jeunes professionnels restent la priorité numéro un de l’organisation. Force Jeunesse entend poursuivre son action, notamment afin de bannir les clauses de disparité de traitement et traiter des lacunes en matière de santé et sécurité au travail.
  2. La protection de l’Environnement : Enjeu de premier plan de notre génération, l’environnement doit se retrouver au cœur de la relance économique. Que ce soit de trouver des solutions pour diminuer notre dépendance aux énergies fossiles ou de repenser notre système de transport en commun, Force Jeunesse se met au défi de proposer des initiatives concrètes et des projets de société durables qui pourront également stimuler l’économie.  
  3. L’Équité intergénérationnelle dans les politiques publiques : Il demeure primordial de poursuivre la réflexion sur la mise en place de mesures visant à assurer l’équité intergénérationnelle, surtout dans un contexte où les impacts de la crise se feront sentir encore longtemps. Nos devoirs et obligations en la matière ne se limitent pas à la génération actuelle et il importe de repenser les outils, comme le Fonds des générations, pour aider les futures générations à faire face à ce défi en matière de finances publiques.
  4. L’implication des jeunes dans les sphères décisionnelles : Comme les jeunes sont et seront particulièrement impactés par les conséquences financières de la pandémie, il est essentiel qu’ils soient impliqués dans la recherche de solutions. Il faut notamment faire de la place aux jeunes au sein des différentes instances décisionnelles pour former une relève compétente et permettre une croissance civique, citoyenne et professionnelle.
  5. La pérennité de notre système de Santé : La crise actuelle nous a également révélé plusieurs faiblesses de notre système de santé. Si nous voulons nous assurer que l’ensemble des générations puissent bénéficier de soins appropriés à court et à long terme, nous devons nous questionner sur le financement du système de santé afin d’en assurer la pérennité pour tous, y compris pour les personnes âgées.

À propos de Force Jeunesse

Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes travailleurs visant la défense et l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emploi de la relève dont les membres sont à la fois des associations et des individus. L’équité intergénérationnelle et une préoccupation pour l’avenir collectif de notre société sont au cœur des valeurs défendues par l’organisation.

Pour consulter le communiqué de presse intégral, cliquez ici.