Force Jeunesse lance sa plateforme de revendications pour les élection provinciales

Dans le cadre de la présente campagne électorale provinciale, Force Jeunesse a dévoilé ce matin sa plateforme de revendications. Porte-étendard du principe de l’équité intergénérationnelle depuis maintenant 15 ans, Force Jeunesse appelle les partis à s’approprier ce principe dans l’ensemble de leurs engagements électoraux.

Des politiques publiques équitables pour la jeunesse
Dans le cadre de la présente campagne électorale provinciale, Force Jeunesse a dévoilé ce matin sa plateforme de revendications. Porte-étendard du principe de l’équité intergénérationnelle depuis maintenant 15 ans, Force Jeunesse appelle les partis à s’approprier ce principe dans l’ensemble de leurs engagements électoraux.

Selon Philippe-Olivier Giroux, président de Force Jeunesse : “Au Québec, les jeunes sont bien souvent négligés dans les choix de nos décideurs, car ils sont bien moins nombreux que leurs aînés les baby boomers. On en a vu des exemples par le passé, avec des conséquences qui pèsent déjà lourd sur les jeunes citoyens. Le prochain gouvernement devra réparer ces erreurs et agir en respectant le principe d’équité entre les générations.”

Avec sa plateforme, Force Jeunesse identifie cinq thèmes qui sont préoccupants pour la jeunesse, et met de l’avant une série de recommandations aux formations politiques pour accroître l’équité envers les générations futures et encourager la relève. Le groupe appelle les partis à se prononcer sur ces cinq enjeux d’importance pour les jeunes québécois d’aujourd’hui et de demain.

  1. Discipliner les finances publiques pour faire face au choc démographique : prioriser l’équilibre budgétaire et le remboursement de la dette pour éviter de transmettre un boulet aux prochaines générations.
  2. Ressources naturelles non renouvelables : assurer une exploitation qui enrichisse également les générations futures et respecte de hauts standards environnementaux.
  3. Retraite : protéger et renforcer la couverture de retraite accessible à la jeune génération, en préservant les régimes complémentaires et en élargissant le régime public.
  4. Conciliation travail-famille : étendre l’assurance parentale aux revenus en bourses d’études des étudiants-parents, qui n’ont actuellement accès à aucune couverture.
  5. Voix des jeunes dans les lieux décisionnels : assurer une représentation jeune au sein des sociétés publiques et parapubliques québécoises, pour former une relève qualifiée prête à relever les défis de demain.

En terminant, M Giroux souligne l’urgence de la situation et la nécessité, pour le prochain gouvernement, d’agir rapidement. “Au cours des cinq prochaines années, on commencera à ressentir de plus en plus fortement la pression du vieillissement de la population sur notre société ; il est minuit moins une pour remettre nos finances publiques à l’ordre et pour s’équiper d’une relève solide”, nous rappelle le président de Force Jeunesse.