Force Jeunesse réagit au budget : le gouvernement doit donner aux jeunes la place qui leur revient

Après analyse détaillée du budget du Québec 2014, Force Jeunesse désire saluer la volonté du gouvernement Couillard de mettre de l’avant des mesures permettant la réduction de la dette ainsi que l’assainissement des finances publiques. L’organisme défendant les jeunes travailleurs de la province désire cependant rappeler que de tels efforts devront être récurrents et respecter le principe d’équité intergénérationnelle.

Inclure les jeunes dans la révision des programmes et l’examen de la fiscalité
La mise en place de la Commission sur la révision permanente des programmes et de la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise contribuera à rétablir l’équilibre des finances publiques, un exercice qui devra indéniablement inclure les organisations jeunesse du Québec. « Le travail mené en vue d’un retour à l’équilibre budgétaire est salutaire et doit se faire en fonction du principe d’équité intergénérationnelle. Force Jeunesse demande au gouvernement d’impliquer directement les jeunes dans les travaux de la Commission sur la révision permanente des programmes et de la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise » soutient Anne-Louise Chauvette, présidente de Force Jeunesse. Cet exercice de révision permettra de prendre des décisions structurantes pour l’avenir du Québec, il est donc nécessaire que toutes les générations puissent y participer. Force Jeunesse tient à contribuer.

Maintenir le cap sur l’équilibre budgétaire
Bien que Force Jeunesse déplore le report de l’atteinte de l’équilibre budgétaire, l’organisme est rassuré par l’engagement gouvernemental d’accroître les revenus versés au Fonds des générations de 400 millions de dollars pour l’année 2016-2017. « Le Fonds des générations créé en 2006 représente un levier essentiel pour contrecarrer le poids croissant de la dette du Québec. Cette augmentation graduelle des contributions est nécessaire pour préserver l’équité intergénérationnelle dans les finances publiques du Québec. Force Jeunesse veillera à ce que les prochains budgets maintiennent cette augmentation » déclare Anne-Louise Chauvette.

S’attaquer au contrôle des dépenses : une question d’équité
Dans un contexte démographique vieillissant et en l’absence de provision budgétaire, la cible du gouvernement de 2,1% de croissance des dépenses est ambitieuse. Force Jeunesse s’inquiète des coûts associés aux régimes de retraite de la fonction publique et aux dépenses en santé qui constituent des défis de taille pour les prochaines générations. « Les déficits cumulés au sein des régimes de retraite gouvernementaux sont symptomatiques de la réalité de l’ensemble des régimes québécois, c’est donc tout le modèle de gouvernance de ceux-ci qu’il faut revoir pour en assurer la pérennité et éviter que la facture ne soit payée par une seule génération » rappelle Éloi Lafontaine-Beaumier, représentant de Force Jeunesse aux Forums sur les régimes de retraite.

Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes travailleurs visant la défense et l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emploi de la relève dont les membres sont à la fois des associations et des individus. L’équité intergénérationnelle et une préoccupation pour l’avenir collectif de notre société sont au coeur des valeurs défendues par l’organisation.