Le report de l’équilibre budgétaire : une décision prévisible mais coûteuse pour les générations futures

Force Jeunesse est déçu de l’annonce du Gouvernement Marois à l’effet de reporter l’atteinte de l’équilibre budgétaire à l’année 2015-2016. Bien que plusieurs signaux laissaient entrevoir cette projection, il n’en demeure pas moins que c’est un autre coup dur pour l’équité intergénérationnelle.

L’inquiétude ne tient pas qu’au report annoncé, mais également au manque à gagner évalué à 600 millions de dollars pour atteindre l’équilibre en 2015-2016. « On nous présente un équilibre budgétaire fictif, puisque rien n’indique que les 600 millions manquants seront au rendez-vous en 2015-2016 », souligne M. Eloi Lafontaine-Beaumier, président de Force Jeunesse. Bien que les efforts consentis au contrôle des dépenses soient manifestes, il est peu probable que des économies substantielles additionnelles puissent combler l’écart restant. En refusant catégoriquement d’utiliser les leviers de la taxation et de l’imposition, le Gouvernement actuel fait donc le pari que la relance économique et le contrôle des dépenses combleront les 600 millions de dollars. « Face à la situation actuelle des finances publiques, le gouvernement ne peut se permettre de faire l’économie de telles options », affirme M. Eloi Lafontaine-Beaumier.
Force Jeunesse est toutefois rassuré de voir que les investissements au Fonds des générations se maintiennent et que le Gouvernement prévoit compenser la totalité du report de l’équilibre budgétaire par des versements équivalents au Fonds à partir de 2015-2016. « Cela relève du respect de la Loi sur l’équilibre budgétaire ; ils devaient agir de la sorte. Nonobstant cette obligation, c’est une bonne mesure puisque la stratégie du Fonds des générations s’avère performante en cette période de faibles coûts d’emprunts », souligne M. Eloi Lafontaine Beaumier.

Enfin, Force Jeunesse se préoccupe du réajustement des obligations du Gouvernement envers les rentes de retraite des employés des secteurs public et parapublic. En effet, 400 millions seront ajoutés annuellement aux dépenses des programmes à compter de 2013-2014. « Voici l’exemple-type d’une iniquité intergénérationnelle. Les mauvaises prévisions et l’insuffisance de provision amputent la marge de manœuvre des générations futures », déplore M. Eloi Lafontaine-Beaumier.

Cette mise à jour économique met la table pour les consultations prébudgétaires qui devraient avoir lieu dans les mois qui viennent. Force Jeunesse compte proposer des solutions réalistes et responsables au Ministre Marceau en vu de combler les manques à gagner pour atteindre l’équilibre budgétaire.

Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes travailleurs visant la défense et l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emploi de la relève dont les membres sont à la fois des associations et des individus. L’équité intergénérationnelle et une préoccupation pour l’avenir collectif de notre société sont au cœur des valeurs défendues par l’organisation.