ÉDITION 2018

Présentées par

TOUS ENSEMBLE POUR UN QUÉBEC PROSPÈRE!

Le Fonds de solidarité FTQ est fier de s’associer à Force Jeunesse pour une deuxième année consécutive afin d’appuyer la relève de demain. Les Rencontre Maitres chez vous sont l’occasion d’échanges et de débats inspirants sur des sujets qui nous touchent au quotidien et qui impactent notre avenir collectif. Peu importe le secteur dans lequel vous œuvrez, les
enjeux et défis sont souvent les mêmes. C’est ensemble qu’on peut trouver des solutions et faire avancer les choses.

Présent partout au Québec par son vaste réseau, le Fonds de solidarité FTQ investit annuellement des centaines de millions de dollars dans l’économie québécoise et a comme mission la création, le maintien et la sauvegarde des emplois. C’est en facilitant l’épargne-retraite de ses plus de 600 000 actionnaires-épargnants que sa mission s’accomplit et que le Fonds contribue à FAIRE TOURNER L’ÉCONOMIE D’ICI.

Pour en savoir plus : fondsftq.com

En association avec

ACHETEZ VOS BILLETS

Découvrez les biographies des conférenciers qui seront à #MCV2018 et restez à l’affût pour l’annonce de nouvelles conférencières et de nouveaux conférenciers sur les différents panels!

8 h 15 – Accueil et inscription


9 h 00 – Discours d’ouverture


9 h 15 – Conférence d’ouverture

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Médecin à l’âge de 22 ans, Philippe Couillard est devenu neurochirurgien à 28 ans. Il a pratiqué la neurochirurgie pendant près de dix-huit ans, en plus d’enseigner durant près de sept ans avant de faire son entrée à l’Assemblée nationale en 2003. À titre de député de la circonscription de Mont-Royal, puis de Jean-Talon, en 2007, il a occupé les fonctions de ministre de la Santé et des Services sociaux et de ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

Il a quitté la vie politique en 2008 et effectué un retour en octobre 2012, à l’occasion de la course à la direction du Parti libéral du Québec. Il est devenu chef du Parti libéral du Québec en 2013, puis député d’Outremont et chef de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale la même année.

À la suite des élections générales du 7 avril 2014, il est devenu député de la circonscription de Roberval et premier ministre du Québec. Le premier ministre a tenu à perpétuer une tradition initiée par Robert Bourassa en prenant la responsabilité des dossiers jeunesse.


10 h 15 – Pause


10 h 45 – Panels thématiques


10 H 45 – #ÉDUCATION : Quels outils pour la réussite ?

    • Stéphanie Demers, Professeure et chercheure en éducation à l’Université du Québec en Outaouais

    Stéphanie Demers est professeure en fondements de léducation au Département des sciences de léducation de lUniversité du Québec en Outaouais depuis 2011. Ses intérets et travaux de recherche sont ancrées dans les théories sociales et la pédagogie critique et portent sur lagentivité dans les cultures et pratiques enseignantes, particulièrement en ce qui concerne le développement de lagentivité face aux savoirs des enseignants et des élèves, la prise en compte des injustices socioscolaires, dans le curriculum et les pédagogies cachées, en situation de minorisation. Dans une perspective sociologique, son travail sest notamment penché sur la (re)construction sociale des enjeux liés à léducation et à la citoyenneté et à la construction des rapports aux savoirs en contexte de formation initiale et dinsertion professionnelle des enseignants. Elle participe à des communautés de pratique et dapprentissage professionnelles denseignants de niveaux secondaire et collégial sur les thèmes du développement des compétences et dispositions intellectuelles émancipatrices et citoyennes. Sa participation à divers congrès et rencontres scientifiques denvergure internationale et ses publications dans des revues scientifiques (publiées au Canada, en Australie, Espagne, France, Suisse, notamment) visent à alimenter les réflexions sur le pouvoir sur les savoirs et les modes daccès aux savoirs comme enjeu de justice sociale.

  • Nathalie Morel, vice-présidente à la vie professionnelle, Fédération autonome de l’enseignement

Diplômée en orthopédagogie de l’Université de Montréal en 1987, Nathalie Morel enseigne au primaire jusqu’en 2001 à la Commission des écoles protestantes du Grand Montréal (CEPGM)
puis à la CSDM, dans les écoles Maisonneuve et Tétreaultville. Elle occupera ensuite le poste de vice-présidente puis de présidente de l’Alliance des professeures et professeurs de Montréal (APPM), de 2001 à 2010.

Membre du comité exécutif provisoire et première vice-présidente à la vie professionnelle de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), lors de sa création en 2006, Mme Morel retourne ensuite enseigner à l’école primaire Sainte-Claire (CSDM), de 2010 à 2013.

Aujourd’hui vice-présidente à la vie professionnelle de la FAE depuis juillet 2013, elle assume
les responsabilités en lien avec les enjeux pédagogiques, tels les programmes de formations et la Loi sur l’instruction publique (LIP). Elle défend avec rigueur et passion les buts de la
Fédération notamment de promouvoir et de défendre l’autonomie professionnelle des membres qu’elle représente mais aussi le principe d’une éducation publique gratuite et de qualité faisant la promotion d’une égalité des chances pour toutes et tous.

  • Gabriel Nadeau-Dubois, depute de Gouin

Détenteur d’une maîtrise en sociologie, Gabriel Nadeau-Dubois est le porte-parole masculin de Québec solidaire et député de Gouin. Il s’est fait connaître lors de la mobilisation sociale de 2012 à titre de porte-parole du mouvement étudiant. Il a ensuite œuvré au sein de plusieurs mouvements citoyens, dont Coule pas chez nous et le collectif Élan global, en plus de collaborer régulièrement à Radio-Canada comme chroniqueur politique.

En novembre 2014, il reçoit le prix littéraire du Gouverneur général du Canada pour son premier essai de pensée politique, Tenir tête. Il choisit alors de remettre sa bourse aux citoyennes et citoyens militant contre le projet Énergie-Est, dans le cadre de la campagne Doublons la mise, récoltant près de 400 000$ auprès du public.

En septembre 2016, avec huit autres personnalités publiques, il fonde le collectif Faut qu’on se parle afin de réfléchir à l’avenir du Québec. Il participe alors à plus de 60 assemblées de cuisine et à plus de 10 consultations publiques dans toutes les régions qui se sont conclues avec la publication du rapport Ne renonçons à rien.

  • Jean-françois roberge, porte-parole de la deuxième opposition en matière d’éducation, d’enseignement supérieur, de recherche et de science, député de chambly

Enseignant au primaire pendant 17 ans, Jean-François a une connaissance approfondie du réseau de l’éducation. Il s’est impliqué à la FEUQ, au Conseil supérieur de l’éducation et a été président de Force Jeunesse et de l’Association de défense des jeunes enseignants du Québec.

Créatif, il a publié un premier roman jeunesse, Francis perdu dans les méandres, aux Éditions Pierre Tisseyre en 2010. En novembre 2014, il publie un second roman intitulé Francis l’Intrépide.

Son engagement et ses talents de communicateur l’on amené à être chroniqueur spécialisé en éducation, à l’émission matinale Deux filles le matin, sur les ondes de TVA, pendant trois ans. Il est blogueur au Huffington Post.

À titre de porte-parole en matière d’éducation, Jean-François défend les services aux élèves en difficulté et dénonce la bureaucratie trop lourde du réseau, ainsi que les primes des recteurs.

  • Animé par Catherine Lévesque, correspondante à l’Assemblée nationale, Huffington Post Québec

Lorsqu’elle étudiait à l’UQAM, Catherine Lévesque écrivait pour les journaux universitaires et participait au Parlement étudiant du Québec. Elle transpose maintenant ces expériences dans la vraie vie comme correspondante parlementaire au HuffPost Québec. Après avoir couvert la scène fédérale à Ottawa de 2015 à 2017, elle rode maintenant dans les couloirs de l’Assemblée nationale du Québec. Elle s’intéresse surtout aux enjeux touchant les milléniaux et les femmes.

 

10 H 45 – #LÉGALISATION du cannabis : les perspectives de développement d’un nouveau secteur économique

  • Guillermo Aureano, chercheur au Cérium, consultant pour l’Unesco

Guillermo R. Aureano est coordonnateur des stages et chargé de cours au Département de science politique de l’Université de Montréal. Chercheur associé au CERIUM et au CEPSI, M. Aureano a effectué des études post-doctorales à l’Institut d’études politiques (Paris) et offert ses services de consultant à l’UNESCO et au gouvernement canadien. Principaux domaines d’enseignement et de recherche : la politique du cyberespace et les nouvelles menaces à la sécurité internationale (terrorisme, crime organisé, trafic de drogue, corruption et blanchiment). En 2007, il reçut le Prix d’excellence en enseignement de la Faculté des arts et des sciences. L’année suivante, l’Université de Montréal lui décernait également le prix d’excellence en enseignement.

  • Nathalie Bourque, membre du conseil d’administration, Hydropothecary

Nathalie Bourque est une leader incontestée en communications au sein d’entreprises publiques, et membre très convoitée du conseil de certaines des entreprises et organismes à but non lucratif les plus respectés au Canada. En plus de siéger au conseil de Hydropothecary, elle fait partie des conseils d’Alimentation Couche-Tard, d’Héroux-Devtek et de Maison Marie Vincent. Auparavant, elle a été membre du conseil de la Caisse de dépôt et placement du Québec Services Financiers et d’Horizon Science and Technology. En outre, elle a été présidente de l’Association des MBA et du Cercle finance et placement du Québec. Nathalie a occupé des postes supérieurs chez CAE (vice-présidente, Affaires publiques et communications mondiales) et en relations publiques chez NATIONAL où elle offrait des conseils stratégiques aux clients des secteurs biopharmaceutique, de l’aérospatial, des finances et du divertissement.

Avec sa vaste expérience en communications et en relations publiques, Nathalie Bourque est un atout majeur pour le conseil d’administration de Hydropothecary. Sa réputation bien ancrée dans le domaine des services de consultation aux entreprises évoluant dans de nouveaux environnements d’affaires sera bénéfique à notre entreprise en cette période d’évolution rapide et dynamique de l’industrie du cannabis à usage médical et récréatif.

  • Sylvain Pagé, porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé publique et de prévention, de sport et de loisirs et de saines habitudes de vie, Député de Labelle

Sylvain Pagé a été élu pour la première fois à titre de député de Labelle à l’Assemblée nationale, lors d’une élection partielle en 2001. Il a été réélu à cinq reprises lors des élections générales de 2003, 2007, 2008, 2012 et 2014. Il est le président de la Commission sur l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN) depuis 2015. Il est porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé publique et prévention, de sport et de loisir et des saines habitudes de vie. Depuis l’automne dernier, il est également porte-parole pour la réforme des institutions démocratiques. Ancien entrepreneur, il a fondé la Boutique Plein-Air à Mont-Laurier dont il en sera le propriétaire de 1984 à 2001. Il a par ailleurs obtenu un certificat en gestion d’entreprise des HEC Montréal en 1989. Il est également à l’initiative du Manifeste pour une nouvelle culture politique, proposant multiples mesures afin de rétablir la confiance des citoyen.ne.s envers leurs institutions et leurs élus. Ardent défenseur des saines habitudes de vie et de l’activité physique, il participe depuis 2011 au Grand Défi Pierre Lavoie avec l’équipe de député.e.s de l’Assemblée nationale.

  • Tony Peluso, Gestionnaire du programme Cannabis, Statistiques Canada

Tony Peluso est gestionnaire du projet du cannabis chez Statistique Canada, où il est également responsable du Programme du commerce international des marchandises du Canada depuis quatre ans. Il a travaillé comme gestionnaire et analyste dans plusieurs autres ministères au fédéral, dont Santé Canada, Ressources naturelles Canada et Finance Canada.

Il a également travaillé comme consultant et comme universitaire aux universités Concordia, McGill et, actuellement, comme adjoint à la faculté de génie mécanique à l’Université Carleton.

Mis à part le cannabis, son travail présent est axé sur les nouvelles sources de données, et sur l’application de l’apprentissage automatisé aux données statistiques.

Sa formation est en économie et en mathématiques appliquées. Il détient un doctorat en économie appliquée de l’École Wharton de l’Université de la Pennsylvanie.

  • Animé par Sophie Lemieux, Vice-présidente, Marchés institutionnels, Fiera Capital

Sophie Lemieux est membre de l’équipe des Marchés institutionnels et est responsable du service à la clientèle auprès de clients institutionnels.

Madame Lemieux compte une vingtaine d’années d’expérience dans le domaine de la finance et des communications.

Son expérience comprend des postes de directrice, relations d’affaires pour un gestionnaire de portefeuille, de conseillère en communication pour une institution financière et d’analyste pour une caisse de retraite.

Elle a également été journaliste-lectrice à la chaîne Argent du Groupe TVA de 2004 à 2016, en plus de cumuler des fonctions de journaliste et de chef d’antenne à LCN et TVA Nouvelles.

Sophie Lemieux est diplômée de l’Université Laval. Elle détient un baccalauréat en administration des affaires (B.A.A.), option finance, ainsi qu’une maîtrise en finance (M.Sc.).

 

10 H 45 – #FISCALITÉ  – Paradis fiscaux et économie numérique : les gouvernements y trouvent-ils leur compte?

  • Christiane Germain, Co-présidente, Groupe Germain Hôtels

En tant que coprésidente de Groupe Germain Hôtels, Christiane Germain dirige les opérations et le marketingde tous les hôtels du Groupe. Ses qualités d’entrepreneure, dynamisme,  ténacité, inventivité, ont été honorées à plusieurs occasions par les gens d’affaires et la communauté touristique du Canada. Après plus de 30 ans dans l’industrie, Christiane est particulièrement fière d’offrir des perspectives de carrière aux gens partageant les valeurs de la grande famille de Groupe Germain Hôtels. Ayant à cœur la vitalité économique du pays,
Christiane accorde une grande importance à la mise en valeur des talents canadiens, qu’elle soutient notamment grâce à la politique d’approvisionnement local instaurée par le Groupe. En plus de présider aux destinées d’une entreprise en pleine croissance, Christiane Germain est présidente du  conseil d’administration du Musée national des beaux-arts du Québec et s’implique auprès de nombreuses causes caritatives.

  • Nicolas Marceau, Porte-parole de l’opposition officielle en matiere de finance et de revenu, député de Rousseau

Nicolas Marceau en est à son troisième mandat à titre de député de la circonscription de Rousseau, située dans la région de Lanaudière, dont il est aussi responsable. Il est porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances et en matière de relations Québec-Canada. Il est aussi vice-président de la Commission des finances publiques.

Il a été ministre des Finances et de l’Économie de septembre 2012 à avril 2014 dans le gouvernement de madame Pauline Marois.

Marceau a été élu pour la première fois le 21 septembre 2009. Dans son premier mandat, il était porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances et en matière de développement économique.

Avant son entrée en politique, M. Marceau était professeur titulaire au Département des sciences économiques de l’Université du Québec à Montréal depuis 1996. Il a débuté sa carrière de professeur au département d’économique de l’Université Laval de 1992 à 1996.

Durant sa carrière académique, M. Marceau a occupé diverses fonctions administratives au sein de la Société canadienne de science économique, dont celle de président en 2006 et en 2007. Il a également été directeur du Centre interuniversitaire sur le risque, les politiques économiques et l’emploi (CIRPÉE) de 2002 à 2005.

En 2001-2002, M. Marceau était un des membres de la Commission sur le déséquilibre fiscal du gouvernement du Québec. De plus, il a été membre du Comité sur les finances publiques et la fiscalité de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain de 2003 à 2009.

Marceau a obtenu son doctorat en économie de Queen’s University, en Ontario. Il est l’auteur de plusieurs publications scientifiques en économie publique.

  • Julien Martin, Professeur, ESG – UQAM

Julien Martin est Professeur à l’École des Sciences de la Gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG – UQAM) et membre associé au Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO) et au Center for Economic and Policy Research (CEPR).
Titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’École d’Économie de Paris depuis 2011, il a été successivement chercheur au Centre de Recherche en Économie et Statistique (CREST) entre 2008 et 2011 et post-doctorant à l’Université catholique de Louvain entre 2011 et 2013. Il est professeur à l’UQAM depuis septembre 2013.
Julien est l’auteur d’articles publiés dans plusieurs revues prestigieuses telles que the Review of Economics and Statistics, the American Economic Journal : Macroeconomics ou Journal of International Economics. Ses publications lui ont valu plusieurs prix et distinctions.
Ses travaux de recherche portent sur les implications globales et locales du comportement des entreprises. Il s’intéresse notamment à l’internationalisation des entreprises, à leur impact sur les dynamiques urbaines, ou à leur comportement de planification fiscale. Ses travaux sur la planification fiscale ont été présentés devant la Commission des finances publiques de l’Assemblée nationale du Québec et la direction générale du Trésor en France.

  • Marwah Rizqy, Professeure, Université de Sherbrooke

Marwah Rizqy est docteure en droit fiscal, professeure au sein du
département de Fiscalité de l’Université de Sherbrooke et codirectrice des programmes d’études de 2e cycle en fiscalité  (Campus de Longueuil). Me Rizqy détient également un MBA, en plus d’être membre du Barreau du Québec et du Barreau de New York.

Me Rizqy est également collaboratrice et l’auteure de plusieurs chapitres dans le livre « Introduction à la fiscalité internationale au Canada », publié en anglais et en français par Carswell, Thomson Reuters, en plus d’un chapitre dans l’ouvrage « Fiscalité spécialisée », également publié par Carswell. En tant qu’auteure, conférencière et experte reconnue en fiscalité internationale, elle est souvent invitée à commenter l’actualité juridique au Québec, au Canada et à l’international.

  • Animé par Deborah Cherenfant, Entrepreneure, Compagnie F

Fondatrice de Mots d’Elles et d’Atelier Coloré, Déborah Cherenfant est lauréate du Prix Femme de mérite en Entrepreneuriat du Y des femmes de Montréal et nommée Personnalité de la semaine par La Presse en 2016. Pour sa première conférence TEDx, elle choisit d’aborder la représentation des femmes et de la diversité, un des sujets qui  l’interpellent depuis plus de 10 ans. Jeune déléguée canadienne au G20 des jeunes entrepreneurs en Turquie en 2015, Déborah est invitée comme conférencière au Forum social mondial en France en 2016; elle fait partie de la délégation québécoise présente au Forum sur l’économie numérique au Cameroun ainsi qu’à la conférence des femmes francophones en Roumanie, en 2017.

Consultante et formatrice en entrepreneuriat, Déborah met à profit ses compétences en accompagnant diverses organisations en animation, création de contenu et gestion de projets destinés aux entrepreneur(e)s. Administratrice de la Fondation KANPE qui oeuvre en Haïti auprès des populations vulnérables, elle co-fonde la Fondation BiAS qui oeuvre en arts et culture au sein des communautés noires. Elle est également présidente du CA de Compagnie F, un organisme qui soutient l’entrepreneuriat féminin depuis plus de 20 ans.

panel en association avec

10 H 45 – #AUTOMATISATION – Travailleurs de l’industrie et des services : tous face à l’automatisation

  • dominique anglade, ministre de l’économie, de la science et de l’innovation, ministre responsable de la stratégie numérique, députée de saint-henri-sainte-anne

Titulaire d’un baccalauréat en génie industriel de l’École polytechnique de Montréal et d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de HEC Montréal, elle occupe des postes stratégiques au sein de plusieurs entreprises et organisations au fil de carrière, telles que Procter & Gamble, Nortel Networks, McKinsey & Company et Montréal International. Élue députée de la circonscription de Saint-Henri–Sainte-Anne en janvier 2015, elle devient un an plus tard ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique.

  • Abdoulaye Baniré Diallo, Cofondateur et CSO, My Intelligent Machines

Abdoulaye Baniré Diallo est professeur d’informatique et de bioinformatique à l’Université du Québec à Montréal, où il est également directeur du laboratoire de bioinformatique. Il est cofondateur et Directeur recherche scientifique de la compagnie My Intelligent Machines (MIM), une start-up intégrant la génomique, la bioinformatique et l’intelligence artificielle.

Les MIM on été parmi les start-ups sélectionnées par founderfuel Canada en 2017 et font partie des 10 premières start-ups à suivre en 2018 à Montréal selon betakit. Il est ancien associé de recherche à l’Institut Broad du MIT et de Harvard et chercheur postdoctoral au Laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT. Il a rédigé plus de 60 publications et participé à plus de 30 conférences dans des institutions prestigieuses telles quel: le MIT, Harvard, Oxford, l’UCSF, l’Institut Pasteur de Dakar et d’autres.

  • Suzanne Fortier, Principale et Vice-chancelière, Université McGill

Suzanne Fortier assume les fonctions de principale et vice-chancelière de l’Université McGill depuis septembre 2013. Auparavant, la professeure Fortier a assuré la présidence du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada de 2006 à 2013. Elle a occupé
le rôle de vice-principale à l’enseignement de 2000 à 2005 et de viceprincipale à la recherche de 1995 à 2000 à l’Université Queen’s, située à Kingston en Ontario, où elle était également professeure au Département de chimie et à l’École des sciences informatiques.
Originaire de Saint-Timothée, au Québec, la professeure Fortier a obtenu un baccalauréat en sciences (1972) et un doctorat en cristallographie (1976) de l’Université McGill.
La professeure Fortier a reçu le prix ClaraBenson, qui souligne l’apport remarquable de femmes au secteur de la chimie (1997), le prix d’entrepreneuriat de Communications et technologie de l’information Ontario (1997), le prix de reconnaissance pour service exceptionnel de l’Université Queen’s (2005), un doctorat honorifique des universités
Thompson Rivers et Carleton de même que de l’Université de Glasgow (2006, 2014 et 2015, respectivement). Suzanne Fortier est Officier de l’Ordre national du mérite de France, membre de l’Association américaine pour l’avancement des sciences et membre à titre spécial de la Société royale du Canada (2015).

La professeure Fortier est membre de la Table ronde sur le milieu des affaires et l’enseignement supérieur au Canada. En 2016, elle a été nommée membre du Conseil consultatif en matière de croissance économique du ministre fédéral des Finances du Canada et en 2017, vice-présidente du Global University Leaders Forum du Forum
économique mondial.

  • Paul-Matthieu Grondin, Bâtonnier, Barreau du Québec

Me Paul-Matthieu Grondin pratique le droit du travail et de l’emploi, le droit administratif, le droit constitutionnel et le litige civil. Il est associé au cabinet Grondin Savarese, à Montréal, qu’il a cofondé en 2009.
Admis au Barreau du Québec en 2008, Me Grondin a obtenu un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke et un juris doctor (common law) de l’Université Queen’s, à Kingston, en Ontario.
Au début de son parcours professionnel comme juriste, Paul-Matthieu Grondin a travaillé
pour la Chambre des communes à Ottawa. En 2009, il a été recruté par l’équipe de la
Commission Oliphant, chargée de l’enquête sur les relations commerciales entre l’ancien
premier ministre canadien Brian Mulroney et le marchand d’armes Karlheinz Schreiber. En
2010-2011, il a agi comme avocat pour l’ancien juge de la Cour suprême du Canada Michel
Bastarache alors que celui-ci présidait la Commission d’enquête sur le processus de
nomination des juges du Québec.
Me Grondin est l’auteur d’articles dans la Revue de l’Institut de droit parlementaire et
politique. Il a été conférencier à l’Université de Sherbrooke, à l’Université McGill, à HEC
Montréal, à l’Université Jean Moulin III de Lyon, à l’American Bar Association et au Barreau
du Québec.
En janvier 2014, il a remporté le premier prix du concours d’art oratoire international de
Bruxelles, en Belgique. En 2014-2015, il était président du Jeune Barreau de Montréal.
Me Paul-Matthieu Grondin occupe le poste de bâtonnier du Québec depuis juin 2017, pour
un mandat de deux ans. Il exerce, à ce titre, un droit de surveillance général sur les affaires
du Barreau du Québec et assume toutes les responsabilités liées à cette fonction.

  • Animé par Darnly Dubois

Présente depuis plusieurs années dans les établissements d’enseignement, Darnly Dubois aime s’entourer de la relève. Elle s’imprègne des mots-clés suivants: insertion professionelle, stages et mentorat.

Passionnée de la communication sous toutes ses formes, elle détient de l’expérience en animation, en représentation et en coordination.


12 h 15 – DINER


13 h 30 – Conférence d’honneur

Valérie Plante, Mairesse de Montréal, cheffe de Projet Montréal

Après des études en anthropologie, en muséologie, en intervention multiethnique et une longue expérience de terrain au sein de plusieurs organismes communautaires, dont la Fondation Filles d’action, Valérie Plante a fait le saut dans l’arène politique en 2013. Sa force : rallier les gens grâce à sa passion et sa vision progressiste et rassembleuse. D’abord élue conseillère du district de Sainte-Marie, elle est devenue cheffe de Projet Montréal en 2016.

Profondément habitée par la démocratie participative, Valérie Plante propose une vision audacieuse pour Montréal. Elle s’intéresse notamment aux questions liées au transport, à l’aménagement, à l’économie et à l’environnement et se préoccupe des écarts qui existent entre les quartiers dans ces domaines.

Elle a été élue mairesse de Montréal lors de l’élection municipale de novembre 2017.


14 H 30 – Grande Conférence

François Legault, Chef de la Coalition Avenir Québec

François Legault est né à Sainte-Anne- de-Bellevue le 26 mai 1957. Il est marié et père de deux enfants. Il détient un baccalauréat en administration des affaires (comptabilité publique) et une maîtrise en administration des affaires (MBA en finances) de HEC Montréal. François Legault est Fellow de l’Ordre des comptables agréés du Québec.

Il débute sa carrière comme vérificateur et chef d’équipe chez Ernst & Young de 1978 à 1984, puis il est nommé directeur des finances et de l’administration de Nationair Canada en 1984.

En 1985, M. Legault devient directeur du marketing de Québécair, puis il cofonde Air Transat en 1986. Il en est le PDG jusqu’en 1997.

Lors de son passage en politique en 1998, M. Legault a occupé plusieurs fonctions importantes, dont celles de ministre de l’Éducation et ministre de la Santé.

Le 14 novembre 2011, François Legault fonde un nouveau parti provincial, la Coalition Avenir Québec.


15 H 30 – Pause


16 h – revue de l’actualité

  • Michel C. Auger, journaliste et chroniqueur politique, radio-canada – @MCAUGER

Michel C. Auger couvre l’actualité politique au Québec, au Canada et aux États-Unis depuis une quarantaine d’années, au gré des campagnes électorales et référendums, pour la presse écrite, la télévision, la radio et le web. Il est au micro de Midi Info à ICI Radio-Canada Première du lundi au vendredi et exerce sa plume sur ICI Radio-Canada.ca.

  • Manon Cornellier, editorialiste, Le Devoir

Manon Cornellier est éditorialiste au Devoir depuis février 2016, après avoir été pendant 10 ans chroniqueuse politique et pendant 20 ans correspondante parlementaire à Ottawa. Elle s’est jointe au Devoir en 1996, après six ans à La Presse canadienne. Lauréate du prix Judith-Jasmin (Opinion) en 2007, elle a publié un livre sur la naissance du Bloc québécois (1995). Présidente de la Tribune de la presse parlementaire canadienne en 1992 et de 2015 à 2017, elle est membre du conseil du Comité canadien pour la liberté de presse depuis juin 2017.

  • Philippe-Vincent Foisy, correspondant parlementaire, Radio-Canada – @pvfoisy

Philippe-Vincent Foisy est correspondant parlementaire pour Radio-Canada à Ottawa. Il anime le balado La mêlée politique. Il est président de la Tribune de la Presse parlementaire. Il couvre les enjeux liés à l’économie, la justice, l’innovation et les relations Ottawa-Québec. Il s’intéresse aussi à la joute politique et son impact sur la vie des citoyens. Foisy a été correspondant parlementaire à l’Assemblée nationale et à Ottawa pour Cogeco nouvelles, collaborant régulièrement aux différentes émissions du 98,5 comme analyste politique. Il a collaboré aux Coulisses du Pouvoir et à l’émission Kiosque à TV5, notamment. Il a couvert l’actualité montréalaise pour le Journal Métro et V télé. Il a aussi co-écrit un livre sur l’industrie du gaz de schiste.

  • Regine Laurent, commentatrice, TVA

Régine Laurent a été présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec-FIQ de juin 2009 à décembre 2017. Cette organisation syndicale représente plus de 75,000 infirmières, infirmières-auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques.
Infirmière depuis 1979, militante syndicale depuis 1984, Régine Laurent a été, entre autres, au cœur de la lutte pour l’équité salariale et a mené d’une main de maitre les deux dernières négociations avec le gouvernement du Québec. Durant ces négociations, la FIQ a obtenu des gains majeurs et historiques pour les professionnelles en soins.
Reconnue pour son franc- parler, Régine Laurent n’hésite pas à monter au front pour défendre les membres qu’elle représente, pour des soins à échelle humaine et pour la préservation d’une société juste et solidaire. Elle est une interlocutrice reconnue par les milieux syndical, politique et médiatique.
Avant d’être élue à la FIQ, Régine Laurent a occupé plusieurs fonctions syndicales.
De 1985 à 1991, elle a été présidente du syndical local de l’Hôpital Santa Cabrini.
DE 1991 à 2001, elle a occupé le poste de secrétaire au Comité exécutif de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec, ancienne appellation de la FIQ.
De 2005 à 2009 elle a été présidente de l’Alliance interprofessionnelle de Montréal (AIM) un syndicat affilié à la FIQ. Elle a également assumé la vice- présidence et la présidence du Centre international de solidarité ouvrière (CISO).

  • Claude Villeneuve, Directeur des pages d’opinion, Journal de Montréal

Claude Villeneuve est directeur des pages Opinions pour toutes les plateformes du Journal de Montréal et du Journal de Québec depuis novembre dernier. Il collaborait au Journal depuis 2014, d’abord à titre de blogueur, puis comme chroniqueur. Auparavant, il a agis comme conseiller et rédacteur de discours de la chef de l’opposition officielle puis de la première ministre Pauline Marois. Originaire du Lac-Saint-Jean, il a étudié en droit, en études classiques et en économie, ce qui l’a amené à Québec. Comme entrepreneur, il a participé au démarrage d’AV3 – Collaboratoire, un espace de travail partagé situé dans le quartier Limoilou où il réside.

  • Animé par Jean-Philippe Cipriani, Journaliste et directeur des contenus numériques, L’actualité – @jpcipriani

Jean-Philippe Cipriani est journaliste et directeur des contenus numériques au magazine L’actualité. On peut aussi l’entendre régulièrement aux émissions Plus on est de fous, plus on lit et Médium Large à la radio de Radio-Canada. Il a été journaliste à la salle des nouvelles de Radio-Canada, chef des nouvelles numériques de La Presse canadienne, chef des nouvelles au Huffington Post, ainsi que chroniqueur aux émissions C’est pas trop tôt, Bien dans son assiette, La soirée est (encore) jeune et Ça vaut le coût, à Télé-Québec.


17 h 15 – Mot de clôture


17 h 30 – Cocktail

Invité d’honneur : Alexandre Cloutier, Porte-parole de l’opposition officielle en matière d’enseignement supérieur et de recherche, député de Lac-Saint-Jean

Député de Lac-Saint-Jean depuis 2007 sous la bannière du Parti québécois, Alexandre Cloutier est porte-parole de l’opposition officielle en matière d’enseignement supérieur et de recherche, de communautés nordiques et affaires autochtones, en plus d’être responsable de la région du Nord-du-Québec.

Plus jeune ministre au sein du gouvernement Marois en 2012, Alexandre Cloutier a mené deux campagnes à la direction du Parti québécois, en 2015 et 2016, au cours desquelles il a avancé une centaine de propositions pour l’avenir du Québec. Il a notamment proposé que l’éducation soit la grande priorité afin que le Québec se donne le meilleur système d’éducation au monde.

Il a complété des maîtrises en droit international public à l’Université de Cambridge et en droit constitutionnel à l’Université de Montréal. Il a pratiqué le droit au cabinet montréalais de Fasken Martineau, enseigné à titre de chargé de cours à l’Université d’Ottawa et occupé la fonction de clerc à la Cour suprême du Canada.

en association avec


ACHETEZ VOS BILLETS

NOS PARTENAIRES

PARTENAIRE PRÉSENTATEUR

En association avec

Partenaire