Régime de retraite des employés municipaux : Force Jeunesse accueille favorablement le projet de loi du Ministre Moreau

Force Jeunesse désire saluer le dépôt du projet de loi du ministre Pierre Moreau visant à favoriser la négociation, tout en imposant une obligation de résultat aux parties, dans le dossier des régimes de retraite des employés municipaux.
L’organisme qui représente le plus important groupe jeune à avoir défendu les intérêts des jeunes travailleurs dans ce dossier se réjouit que le ministre mette de l’avant un principe crucial dans le débat : celui de l’équité intergénérationnelle. Depuis sa création, Force Jeunesse place ce principe au cœur de ses prises de positions.

Assurer la viabilité des régimes
Parmi les mesures proposées dans le projet de loi, l’organisme souligne la capitalisation entière des bonifications au régime ainsi que l’obligation des fonds de stabilisation. « Ces mesures concrètes permettront d’assurer des régimes viables dans le temps et démontre la volonté du ministre de respecter le principe de l’équité intergénérationnelle dans ses décisions. Il est essentiel que l’ensemble des actions gouvernementales continuent d’en tenir compte, particulièrement dans l’épineux dossier des régimes de retraite » souligne Éloi Lafontaine-Beaumier, représentant de Force Jeunesse au Forum sur les retraites.
L’organisme voit aussi d’un bon œil l’indexation dans le but de contribuer au solde déficitaire attribuable aux déficits passés, le tout en protégeant la rente de base et celle du conjoint survivant. Selon Force Jeunesse, dans les cas où ce sera nécessaire, la participation raisonnable des bénéficiaires via les mécanismes d’indexation est souhaitable.

La négociation avant tout
Quant à la restructuration des régimes, Force Jeunesse est satisfait que le projet de loi mise sur un processus favorisant la négociation mais qui, en cas d’impasse, impose l’arbitrage. « Le recours à un arbitre après un délai raisonnable de négociations incitera les parties à la discussion en plus de constituer un processus de résolution de différents qui tient compte de l’historique des régimes. L’urgence d’agir dans ce dossier nécessitait une telle mesure afin d’imposer une obligation de résultat autant envers la partie patronale que syndicale » soutient M. Lafontaine-Beaumier.

Force Jeunesse aux aguets
Force Jeunesse continuera d’analyser en détail ce projet de loi ainsi que l’ensemble des actions gouvernementales dans le dossier des régimes de retraite. Certains éléments tels que les règles fixes de partage des coûts, le déclenchement de la restructuration automatique de tout régime de retraite sous le seuil des 100% et le risque de clauses de disparités de traitement soulèvent des enjeux que Force Jeunesse soumettra au débat public.

Il importe de rappeler que l’organisme est le seul groupe jeune à siéger sur les Forums sur les retraites institués par l’ancien gouvernement et a déjà déposé et défendu deux mémoires sur le sujet en commission parlementaire. « Notre participation à ce débat est loin d’être terminée et nous nous assurerons que l’équité intergénérationnelle et la pérennité des régimes soient au coeur des changements législatifs à venir » déclare M. Lafontaine-Beaumier.

Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes travailleurs visant la défense et l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emploi de la relève dont les membres sont à la fois des associations et des individus. L’équité intergénérationnelle et une préoccupation pour l’avenir collectif de notre société sont au cœur des valeurs défendues par l’organisation.