Sièges dédiés à des jeunes sur les CA des sociétés d’État : Force Jeunesse salue le Projet de loi audacieux du député de Sainte-Rose

Force Jeunesse désire saluer le dépôt du Projet de loi du député de Ste-Rose, M. Jean Habel, visant à assurer une place aux jeunes sur les conseils d’administration des sociétés d’État. L’organisme qui milite depuis longtemps pour la création d’un siège dédié à un jeune de moins de 35 ans sur ces instances se réjouit que son message trouve enfin une traduction concrète à travers cette mesure législative tant attendue, portée par un élu du gouvernement.

Depuis plusieurs années, Force Jeunesse presse le gouvernement d’agir dans ce dossier suite aux résultats accablants d’une étude démontrant que les jeunes de moins de 35 ans représentent moins de 1% des administrateurs des sociétés d’État québécoises. « Le projet de loi déposé aujourd’hui est l’aboutissement de plusieurs années de travail de la part de Force Jeunesse auprès des élus, des partis politiques, des groupes de la société civile et du monde des affaires. En proposant une mesure aussi importante que la création d’un siège dédié à un jeune de moins de 35 ans sur les conseils d’administration de chaque société d’État, le député de Ste-Rose soumet une proposition ambitieuse qui assurera une relève d’administrateurs publics compétents pour le Québec » déclare Nolywé Delannon, présidente de Force Jeunesse. Rappelons que l’âge moyen d’entrée sur de telles instances est actuellement de 51 ans.

En créant un siège dédié à un jeune sur ces conseils d’administration, le gouvernement du Québec répondrait au problème criant de sous-représentation de cette tranche de la population au sein des lieux décisionnels publics et, indirectement, privés. « Le premier ministre Philippe Couillard a lui-même reconnu que, à l’instar de la parité homme-femme, le gouvernement avait un rôle à jouer pour initier les changements nécessaires à une évolution des mentalités et à un réel changement dans la société québécoise. Nous sommes convaincus que la mise en place d’une telle mesure inspirera les entreprises privées à emboîter le pas et accorder une place plus importante aux jeunes dans leurs lieux décisionnels » affirme Mme Delannon.

L’organisme salue enfin l’audace du député de Ste-Rose, plus jeune élu de l’Assemblée nationale, de proposer en projet de loi cette mesure importante en faveur d’une plus grande équité intergénérationnelle dans la gouvernance des sociétés d’État québécoises. « Cette proposition ayant déjà obtenu l’appui des principaux partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, nous espérons que les députés sauront dépasser la partisanerie pour adopter rapidement, dès l’automne, ce projet de loi assurant à la relève du Québec la place qui lui revient pour contribuer à façonner notre avenir collectif » a conclu Mme Delannon.

Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes travailleurs visant la défense et l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emploi de la relève dont les membres sont à la fois des associations et des individus. L’équité intergénérationnelle et une préoccupation pour l’avenir collectif de notre société sont au cœur des valeurs défendues par l’organisation.